Le stockage local semble être désactivé dans votre navigateur.
Pour une meilleure expérience sur notre site, assurez-vous d’activer le cache dans votre navigateur.

VMC individuelle

VMC individuelle

Gamme complète de VMC simple flux auto ou hyrgo, VMC double flux et de ventilation positive
Afficher en Liste Grille

Produits 1-20 sur 85

Par ordre décroissant
Page
par page

Quelle VMC choisir ?

VMC simple flux autoréglable

La VMC simple flux autoréglable assure un renouvellement d’air permanent et constant au sein du logement. L’air vicié est extrait au niveau de bouches d’extraction fixes situées dans la cuisine et les pièces humides, puis il est rejeté en toiture. Les régulateurs de débit sont situés au niveau des piquages du groupe d’extraction pour garantir un débit d’extraction constant dans les sanitaires.

Le débit cuisine quant à lui peut varier d’un débit de base à un débit de pointe par l’utilisation d’un interrupteur installé en cuisine et pilotant la vitesse du groupe d’extraction.

L’apport d’air neuf se fait par des entrées d’air autoréglables placées au niveau des menuiseries situées dans les pièces de vie (salon/séjour, chambres…).

Ces éléments couplés à un détalonnage des portes permettent de "balayer" l’intégralité du logement.

VMC simple flux hygrovariable

La VMC simple flux hygrovariable reprend le même principe que la VMC simple flux autoréglable, mais possède en supplément un système de détection de l’humidité relative sur les piquages raccordés aux pièces dans lesquelles est extrait l’air vicié, ce qui permet un pilotage automatique du groupe d’extraction en fonction de l’humidité ambiante (passage en grande vitesse lorsque le seuil de réglage d’humidité relative est dépassé). 

VMC simple flux hygroréglable

La VMC simple flux hygroréglable adapte les débits d’air extrait en fonction de l’humidité de la pièce grâce aux bouches d’extraction hygroréglables et assure le renouvellement de l’air par des entrées d’air autoréglables (système Hygro A) ou hygroréglables (système Hygro B).

Les débits d’extraction variables sont obtenus par la modification de la section de passage de l’air grâce à une tresse en tissu réactif à l’humidité.

Elle fait l’objet d’un Avis Technique délivré par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) qui valide le bon fonctionnement du système groupe/entrées d’air/bouches.

Choisir le bon type de VMC Double Flux

La VMC double flux autoréglable assure un renouvellement d’air permanent et constant au sein du logement :
• L’air vicié est extrait au niveau des bouches d’extraction fixes situées dans la cuisine et les pièces humides, puis il est rejeté en toiture.
• L’air neuf est aspiré depuis l’extérieur, filtré puis insufflé dans les pièces à vivre, comme les chambres à coucher, le salon, le bureau.
• De plus, l’air extrait cède sa chaleur à l’air insufflé par le biais d’un échangeur à plaque intégré à la machine.


Les régulateurs de débits sont installés aux points stratégiques (sauf cuisine et salon) afin de maintenir un flux d’air fixe et garantir une bonne qualité d’air intérieur.


La bonne circulation de l’air dans le logement et entre les différentes pièces est assurée par le « détalonnage » des portes.


Le débit cuisine peut varier grâce à la fonction « grande vitesse », temporisée sur certains modèles.

Centralisé ou décentralisé ?

Un réseau de gaines est nécessaire pour installer une solution centralisée. Si cela n’est pas possible, les modèles HRW mono sont préconisés car ils sont décentralisés (sans gaine).

Sonde de CO2, sonde d’humidité ?

Plusieurs modèles sont dotés de sondes de qualité d’air ou d’humidité, permettant à la VMC de passer en grande vitesse automatiquement dans le cas d’une pollution d’air augmentée. Le passage en grande vitesse se fait manuellement pour les modèles qui ne sont pas dotés de sondes.

Choix et entretien de la VMC Double flux

Il existe 2 types de certifications : NF 205 VMC (norme française) ou (norme allemande du Passivhaus Institut).


Ces certifications garantissent des rendements précis (NF > 90% et Phi > 84%) et des consommations électriques limitées (NF < 50 W-Th-C et Phi ≈ 0.3 Wh/m3 ). Ces modèles sont à privilégier pour obtenir un fonctionnement optimal. Attention cependant, chaque modèle de VMC double flux est adapté à une configuration et à un débit précis. Un surdimensionnement entraine une surconsommation et un assèchement de l’air. Pour éviter cela, il est important de contrôler lors de l’installation les débits aux bouches.


La VMC double flux doit être placée dans le volume chauffé afin de garantir les performances indiquées. Le positionnement précis du caisson doit se faire de manière à ce que la longueur des réseaux soit la plus équilibrée possible et avec le minimum de coudes. Il existe des modèles pour un emplacement en comble, d’autres en placard / local technique et enfin des modèles pour le faux plafond.


Pour une performance optimale, il est important d’entretenir les caissons de manière régulière : changement des filtres entre 6 mois en 1 an et dépoussiérage de l’échangeur, des bouches et nettoyage des conduits tous les 10 ans.

Caractéristiques des différentes VMC :

Centralisé / Décentralisé

Type d'installation

Taille du logement

Sondes

Mode grande vitesse

Rendement thermique

Certifications

HRW Mono 30

ventilation double flux individuelle mono evo xw30

D

Murale sur l'extérieur

1 pièce

-

Manuel

90 %

-

HRW Mono 30 HCS

ventilation double flux individuelle mono evo xw30

D

Murale sur l'extérieur

1 pièce

HR

Automatique

90 %

-

HRW Mono 40

ventilation double flux individuel mono evo xw30

D

Murale sur l'extérieur

1 pièce

-

Manuel

90 %

-

HRW Mono 40 HCS

ventilation double flux individuel mono evo xw30

D

Murale sur l'extérieur

1 pièce

HR

Automatique

90 %

-

Phantom Mini

vmc double flux autoreglable compacte phantom vdftmin

C

Faux plafond

T1 / Petit T2

-

Manuel

87 %

-

Phantom 2

vmc double flux autoreglable phantom vdfeap4

C

Faux plafond

T2 / T3

-

Manuel

87,8 %

-

Phantom 4

vmc double flux autoreglable phantom vdfeap4

C

Faux plafond

T3 / T4

-

Manuel

90.4 %

-

NETI

vmc double flux autoreglable neti vdftn

C

Local technique

Placard

T2 / Petit T5

-

Manuel temporisé 30 min

92.5 %

NF 205

Eligible CEE BAR-TH-125

PROMETEO

vmc double flux autoreglable prometeo vdft4

C

Local technique

Combles

T3 / T5

HR + CO2

Automatique ou manuel temporisé 30 min

92 %

NF 205

Eligible CEE BAR-TH-125

AVEL

vmc double flux autoreglable avel vdfta

C

Local technique

T5+

-

Manuel

88 %

Passivhauss Institut

Réseau en PEHD, PEE ou PE+ ?

  1. Tout en PE+ (primaire + secondaire)

Le réseau de conduits souples Axelair PE+ est prescrit pour une solution de double flux économique. Le Polyéthylène (PE+) est préféré au PVC car il ne génère aucune pollution intérieure.

  1. Primaire en PEE, secondaire en PE+

Idem à la solution ci-dessus, le primaire est remplacé par un réseau rigide en PEEO. Le PEEO, Polyéthylène expansé organique, allie les avantages d’une installation simple et esthétique avec des matériaux « zéro carbone » .

  1. Primaire en PEE, secondaire en PEHD

Le secondaire est maintenant remplacé par un réseau semi-rigide en polyéthylène haute densité. Le PEHD est garanti anti-statique et anti-bactérien (certifié HYG Institute). De plus, il permet le nettoyage de l’installation en utilisant des outils adaptés.